Accueil

mercredi 25 décembre 2013

Les Kabyles fêtent noël à Tizi Wezzu | Tamurt.info - Votre lien avec la Kabylie

Durant la nuit du 24 au 25 décembre et le 25 toute la journée, plusieurs familles Kabyles ont préparé des plats spéciaux pour cette nuit célébrée dans le monde entier, pour commémorer la naissance de Jésus de Nazareth. Des pères noël sillonnent même le centre-ville de Tizi Wezzu pour égayer les enfants. Une ambiance de joie règne en Kabylie depuis trois jours.
24/12/2013 - 12:52 mis a jour le 24/12/2013 - 15:52 par Saïd F.
Noël sera célébrée avec faste à la ville de Tizi Wezzu et dans plusieurs autres localités de la Kabylie. Les habitants de cette région ont accordé une importance particulière à cette fête religieuse chrétienne. La célébration ne se limite pas à la communauté chrétienne de la Kabylie. Les musulmans Kabyles ont pris le soin de marquer cette journée, ce qui démontre l’esprit de tolérance et de la laïcité qui caractérise les Kabyles depuis la nuit des temps.
Durant la nuit du 24 au 25 décembre et le 25 toute la journée, plusieurs familles Kabyles ont préparé des plats spéciaux pour cette nuit célébrée dans le monde entier, pour commémorer la naissance de Jésus de Nazareth. Des pères noël sillonnent même le centre-ville de Tizi Wezzu pour égayer les enfants. Une ambiance de joie règne en Kabylie depuis trois jours.
« Ne je suis pas chrétien mais je respecte beaucoup cette religion monothéiste. Chaque année à l’occasion de fêter de noël on se réunit avec plusieurs familles de notre quartier pour passer une soirée ensemble. C’est notre manière de la célébrer, loin de toute autre considération et dans un esprit de joie et e convivialité, nous déclara une habitante de la nouvelle-ville de Tizi Wezzu. Même topo à travers toute la Kabylie. Les marchés sont pris d’assaut pour ne pas rater l’évènement. Les extrémistes islamistes s’avèrent qu’ils sont une minorité en Kabylie. Ils se contentent de regarder de loin sans pouvoir agir. En catimini, ils tiennent des discours entre haineux et maudissent tous ceux qui célèbrent cette fête « des ennemis ». Pour la communauté chrétienne en Kabylie, qui ne cesse de voir son rang s’étendre et s’élargir, le noël est une occasion de se rencontrer à travers des centaines d’églises en Kabylie et de célébrer cette fête en harmonie.
À l’origine de la fête noël, il existait à cette date des festivités païennes marquant le solstice d’hiver, symbole de la renaissance du soleil. L’Église apostolique arménienne a gardé la tradition plus antique de célébrer au 6 janvier les deux fêtes de la Nativité et de l’Épiphanie. Au XXIe siècle, la période entourant Noël dite « période des fêtes » en contexte séculier) revêt un aspect largement non religieux et commercial et dans certains pays, le jour de Noël est férié. Dans cet esprit, Noël devient une fête à connotation folklorique, caractérisée par un regroupement des cellules familiales autour d’un repas et d’un échange de cadeaux autour du sapin traditionnel.
Saïd F.

Aucun commentaire: