Accueil

jeudi 30 janvier 2014

Des centaines de jeunes incorporés de force dans les casernes ! | Tamurt.info - Votre lien avec la Kabylie

Tizi Wezzu
Deux jeunes de la région d’Ath Douala ont été interpellés hier matin à la nouvelle-ville de Tizi Wezzu. Faute de carte militaire, les deux jeunes ont été conduits manu militari dans une caserne à Tizi Wezzu. Ils seront envoyés dans les prochaines heures vers une caserne d’Algérie pour passer leur service militaire.
30/01/2014 - 13:14 mis a jour le 30/01/2014 - 14:38 par Karima Oufli
Depuis trois semaines, les opérations de contrôle des jeunes qui n’ont pas encore passé leur servicenational se multiplient à Tizi Wezzu. Des policiers et gendarmes, parfois en tenue civile, apostrophent des jeunes dans les rues, les cafés, les bars et les gares routières.
Deux jeunes de la région d’Ath Douala ont été interpellés hier matin à la nouvelle-ville de Tizi Wezzu. Faute de carte militaire, les deux jeunes ont été conduits manu militari dans une caserne à Tizi Wezzu. Ils seront envoyés dans les prochaines heures vers une caserne d’Algérie pour passer leur service militaire.
Plusieurs cas similaires ont été signalés ces derniers temps à travers toutes les localités de la wilaya de Tizi Wezzu. Des centaines de jeunes ont été incorporés de force et envoyés directement dans les casernes.
Si pour le moment les rafles des policiers touchent seulement les villes et les grands centres urbains, il n’est pas à écarter de voir les gendarmes procéder à la recherche des jeunes « insoumis » dans les villages, comme cela se faisait durant les années 1990. Plus de 50 000 jeunes Kabyles sont appelés à rejoindre les casernes avant la fin du mois de février.
Des ordres d’appels ont été envoyés au début de ce mois de janvier. Ces appels massifs interviennent à moins de trois mois de l’élection présidentielle. Plusieurs thèses sont avancées par les observateurs pour expliquer les véritables motivations de ces appels. Certains pensent que c’est pour sécuriser les urnes et les gonfler en même temps, d’autres parlent même de la peur du régime de voir une puissance étrangère intervenir pour renverser le régime comme en Libye.
Karima Oufli pour Tamurt.info

Aucun commentaire: