Accueil

dimanche 9 mars 2014

Amara Benyunès insulte les adversaires de Bouteflika


Amara Benyunès insulte les adversaires de Bouteflika

Saïd F. pour Tamurt.info

Amara Benyounes est depuis plusieurs années à la solde du pouvoir d’Alger et de Bouteflika qui est à l’origine notamment de la mort de 126 jeunes kabyles tués par les gendarmes en 2001 en Kabylie.
09/03/2014 - 10:59 mis a jour le 09/03/2014 - 12:35 par Saïd F.

L’opportunisme a atteint son paroxysme en Algérie. Amara Benyounes n’a pas trouvé mieux à faire que d’insulter tous ceux qui sont contre le quatrième mandat de Bouteflika. Il a tenu des déclarations étonnantes lors d’un meeting du MPA, en insultant tous ceux qui s’opposent au 4e mandat de Bouteflika. Amara Benyounes vient d’insulter des Algériens depuis l’hôtel Safir en lançant : "In3al bou eli rah contre Bouteflika, In3al bou eli rah contre le 4e mandat".
Sur le net, les internautes répliquent « Il n’y a que les mal éduqués qui insultent » ou encore « voilà le niveau des ministres algériens », « voilà les propos d’un cheyate ».
Amara Benyounes est depuis plusieurs années à la solde du pouvoir d’Alger et de Bouteflika qui est à l’origine notamment de la mort de 126 jeunes kabyles tués par les gendarmes en 2001 en Kabylie.
Bouteflika qui était président de la république à l’époque n’avait rien fait pour arrêter la tuerie. Et voilà Amara Benyounes pour défendre Bouteflika n’hésite pas à insulter la Kabylie et ceux qui sont contre la mascarade électorale. Il aurait pu insulter Bouteflika pour tous les crimes commis en Kabylie. Ce qu’il ne sait pas, c’est qu’il sera rattrapé par l’histoire et par la Kabylie.
Après ces propos, des appels pour bouder l’achat du journal la dépêche de Kabylie, qui appartient à Amara Ben Younes sont lancés sur le net.
Pour rappel, le 20 avril 1999, 4 jours seulement après l’intronisation de Bouteflika à la magistrature suprême par le DRS, Amara Benyounès, vice-président du RCD à l’époque, avait tenu le premier discours contre Bouteflika à Tizi Ouzou lors de la marche de 20 avril.
C’était exactement à l’endroit où Matoub Lounès a été tué et devant une foule nombreuse. Il avait déclaré ceci : « Bouteflika est un Harki, un Marocain qui a travaillé pour la solde de la France et qui a volé l’argent des Algériens au temps de Boumedienne. C’est l’ennemi numéro 1 de la Kabylie. Bouteflika doit être envoyé à la potence pas à la présidence de la république…. ». Deux mois après, Amara Benyounès est devenu ministre du premier gouvernement de …………Bouteflika. La suite tout le monde la connait.
Saïd F.

Aucun commentaire: