Accueil

mardi 27 mai 2014

URFAN: Premier recueil de poésie de Dalila Amarouche alias « Tasekkurt n Ǧeṛǧeṛ »

URFAN: Premier recueil de poésie de Dalila Amarouche alias « Tasekkurt n Ǧeṛǧeṛ »

27/05/2014 - 10:02

RAFFOUR ( SIWEL) — Les éditions « Le Savoir » viennent d’enrichir la littérature kabyle avec une nouvelle publication intitulée : Urfan. Urfan est le premier recueil de poésie de Dalila Amarouche alias « Tasekkurt n Ǧeṛǧeṛ » , avec un préface de Ferhat Mehenni et un avant propos de Mohanf Taferka.


URFAN: Premier recueil de poésie de Dalila Amarouche alias « Tasekkurt n Ǧeṛǧeṛ »
Dalila Amarouche plus connue sous le nom de « Tasekkurt n Ǧeṛǧeṛ » a porté un regard à la fois critique et optimiste sur la société kabyle. 

Dans un kabyle limpide l’auteur a fait le tour de toutes les thématiques relatives à l’actualité et au passé de la Kabylie. Tout en dénonçant la politique répressive, oppressive et de dépersonnalisation menée par le pouvoir algérien dans le pays kabyle, elle appelle les kabyles à un sursaut populaire pour prendre leur destin en main. 
Les thèmes sont variés. Elle a tenu à éveiller les consciences kabyles sur la nécessité de préserver « Taqvaylit » en tant que langue, valeurs et philosophie de vie afin de parer à la politique d’arabisation que prône les pouvoirs successifs depuis 1962. 

L’existence, la vie avec ses injustices, la condition féminine, … sont aussi des thèmes traités dans ce recueil de 76 poèmes. C’est avec des mots ciselés et poignants que « Tasekkurt n Ǧeṛǧeṛ » a condamné l’islamisme et le regard méprisant porté sur la femme qu’elle exhorte à s’émanciper. Pour l’auteur, l’avenir de la Kabylie passe impérativement la participation et la réhabilitation de la femme kabyle dans ses droits naturels. Une société unijambiste est condamnée à la régression. 

En puisant dans le lexique ancien et moderne, Dalila Amarouche nous démontre à travers ce recueil que la langue kabyle est capable de véhiculer n’importe quel message au même titre que les autres langues. 

Il y a lieur de rappeler que "« Tasekkurt n Ǧeṛǧeṛ » est une militante infatigable de la Kabylie libre et de la l'émancipation de la femme. "Urfan" reflète merveilleusement cet engagement en faveurs de ces causes justes.

cdb 

SIWEL 270912 MAI 14

Aucun commentaire: