Accueil

samedi 11 octobre 2014

Le Conseil Régional de Béjaia-Sétif et Djijel mobilise les Kabyles à Genzat (Sétif) | Tamurt.info

Genzat
GENZAT (Tamurt.info) - Agissant dans le cadre de ses compétences et prérogatives légales, le Conseil Régional de Béjaia-Sétif et Djijel (CRBSD) s’est réuni hier au village de Guenzat (Ath-Yalla), wilaya de Sétif avec ordre du jour, l’examen de l’actualité politique nationale et étrangère, la situation organique et perspectives.
11/10/2014 - 13:03 mis a jour le 11/10/2014 - 13:03 parSaïd Tissegouine
  • facebook
  • googleplus
  • google
  • live
  • myspace
  • printer
  • twitter
Agissant dans le cadre de ses compétences et prérogatives légales, le Conseil Régional de Béjaia-Sétif et Djijel (CRBSD) s’est réuni hier au village de Guenzat (Ath-Yalla), wilaya de Sétif avec ordre du jour, l’examen de l’actualité politique nationale et étrangère, la situation organique et perspectives.
Les interventions des uns et des autres lesquelles ont constitué un débat houleux ont fait ressortir qu’au chapitre portant sur l’organique, la situation est très encourageante. Toutefois, le CRBSD n’a pas déclaré l’objectif atteint puisque beaucoup reste à faire. En effet, si la liste des adhésions continue de s’allonger, il n’en demeure pas moins que la finalité demeure incontestablement l’autodétermination du peuple Kabyle. Les participants à cette réunion ont conclu dès lors que le travail et la lutte doivent se poursuivre avec autant de rigueur et de ténacité.
Concernant le point portant sur « perspectives », le CRBSD a mis l’accent sur deux points essentiels. Le premier a trait à la marche prévue à Akbou (Béjaia) le I8 du mois en cours, laquelle est réfléchie et programmée par la section MAK locale. Le second porte naturellement sur la conférence nationale kabyle (CNK) programmée pour la date du 31 octobre à Aït-Ouabane, commune d’Akbil, daïra de Aïn El Hammam (Tizi-Ouzou). 
Le CRBSD a dès lors lancé un appel à partir de Guenzat à toutes les forces vives kabyles pour honorer ces deux rendez-vous jugés d’ « historiques ».
Concernant enfin l’actualité nationale et étrangère, marquée surtout par le facteur « terroriste », les participants à cette réunion, après avoir étudié et examiné le dossier sous tous ses angles, ont conclu que la Kabylie, de par sa liberté de pensée, sa politique indépendantiste, sa quête d’une souveraineté et sa situation géographique éminemment stratégique, est victime d’une conspiration orchestrée par Alger lequel a bénéficié à cet effet de complicités étrangères. C’est pourquoi, le CRBSD a appelé le peuple kabyle à manifester plus de vigilance et plus de mobilisation pour déjouer tous les complots élaborés et mis en action contre lui.
Sur le plan étranger, notamment la situation délétère en Syrie, le CRBSD estime que le peuple kurde est victime d’une collusion entre l’Internationale islamiste et l’Occident. C’est pourquoi, tout en manifestant son soutien indéfectible à ce peuple qui subit les tirs meurtriers des forces destructrices du DAESH, le MAK condamne avec fermeté l’attitude de la Turquie qui, par son inertie totale, est interprétée comme un encouragement aux massacres des Kurdes, et l’Occident dont l’attitude est aussi étrange, car marquée par l’inaction face à ce génocide. Et d’autant plus les armes sophistiquées des hordes du DAESH sont fabriquées dans les ateliers d’armement occidentaux. Le jugement de la grande famille militante et patriotique du MAK concernant la situation des Kurdes est sans équivoque.
Notons également qu’après avoir épuisé l’ordre de la réunion, les membres du BRBSD, rejoints par de nombreux citoyens, ont pris la direction de la place où Lyès Yakoub, 14 ans, est tombé sous les balles meurtrières des gendarmes en 2001. Devant la plaque commémorative érigée sur le lieu même où tomba le Martyr, les manifestants ont observé une minute de silence.
Addenda : Le commandement de la gendarmerie nationale de Sétif a eu vent de la réunion du CRBSD, mais ne savait pas où avec exactitude. Les informations dont il disposait mentionnaient seulement Guenzat (Ath-Yalla) et la date de sa tenue naturellement. C’est pourquoi, une armada de gendarmes en civil a pris d’assaut hier Guenzat. Les malheureux gendarmes voulaient à tout prix connaître le lieu exact de la tenue de réunion. Hélas, ils ont fait chou blanc. Tous les citoyens, les jeunes notamment, questionnés à ce sujet leur ont répondu n’être absolument au courant de rien. Or tous les habitants de Guenzat, hommes, femmes, vieux et enfants étaient au courant de cette réunion et savaient avec exactitude l’heure et le lieu de sa tenue. En revanche, les membres du BRBSD étaient tenus au courant par les jeunes de la présence massive des gendarmes à Guenzat et le motif de leur présence. La délation et le mouchardage sont à voir ailleurs qu’à Guenzat.

Aucun commentaire: