Accueil

dimanche 2 novembre 2014

L'union du peuple kabyle à l'ordre du jour | Tamurt.info



La conférence nationale kabyle qui a eu lieu le 31/10/2014 à AIT Ouabane, village historique accoutumé a accueillir les kabyles d’ou qu’ils viennent, pour débattre de leurs malheurs et chercher des solutions dans un climat de sérénité et de sécurité, en est une preuve.
02/11/2014 - 00:30 mis a jour le 01/11/2014 - 23:49 parSalem L.
  • facebook
  • googleplus
  • google
  • live
  • myspace
  • printer
  • twitter
A travers le MAK et son président Monsieur Bouaziz Ait Chebib, qui ne cesse de se dépenser pour unifier la Kabylie, l’espoir que les kabyles puissent s’unir et reconquérir leur souveraineté est permis.
La conférence nationale kabyle qui a eu lieu le 31/10/2014 à AIT Ouabane, village historique accoutumé a accueillir les kabyles d’ou qu’ils viennent, pour débattre de leurs malheurs et chercher des solutions dans un climat de sérénité et de sécurité, en est une preuve.
Cette conférence à laquelle ont pris part des hommes politiques, de culture, des responsables d’associations, des comités de village, était une réussite totale. Elle a débouché sur la nécessité de créer un conseil national kabyle. Une commission composée de 40 membres présidée par Younes Adli a été mise sur pied afin de réfléchir aux missions, aux voix et moyens permettant de concrétiser cet objectif tant attendu par les Kabyles.
Confiée cette mission à Monsieur Younes Adli, historien et homme de culture, auteur de plusieurs livres dont " la pensée kabyle" est réconfortant.
La présidence de la conférence nationale kabyle a été assurée par Monsieur Idir Ouanoughen connu pour son expérience et son esprit démocrate, s’est déroulée dans de très bonnes conditions
Les responsables, les militants du mouvement pour l’auto détermination ainsi que le comité du village d’Ait Waben a rappelé à tous les participants la fraternité kabyle.
Les nombreuses interventions des présents, les Messages de soutien et les contribution des invités qui ne pouvaient pas être présents, ont apporté un éclairage supplémentaire sur le statut de colonisé dans laquelle se trouve le peuple kabyle. Tout le monde a dénoncé la volonté du pouvoir colonial algérien de faire disparaître la Kabylie dans toutes ses dimensions : peuple, nation, culture, langue, civilisation...
La création du conseil nationale kabyle sera la première étape dans d’édification du peuple kabyle. 
Des kabyles dignes meurent d’autres prennent la relève. La Kabylie est fière de ses enfants. Ils ne baisseront pas les bras, ne cèderont pas devant l’infamie et n’abdiqueront jamais. Il est de notre devoir de rendre fièrement hommage aux femmes et hommes imprégnés de dignité, de sagesse et d’esprit de sacrifice.
La Kabylie est fière de Ferhat Mehenni. Il s’est sacrifié corps et âme pour mener son combat et faire renaître la Kabylie de ses cendres. Même en lui assassinant son fils, il poursuit la lutte afin d’arracher le droit du peuple kabyle à vivre librement sur son territoire.
Vive le peuple kabyle .
Salem L

Aucun commentaire: