Accueil

jeudi 27 novembre 2014

Une commission interministérielle dépêchée à Bgayet | Tamurt.info

BGAYET (Tamurt.info) - Décidément, l’épineux problème de raccordement des milliers de foyers de la daïra de Chemini n’en finit pas de faire couler beaucoup d’encre. Les manifestations citoyennes sont légion ces derniers mois au niveau de la wilaya de Bgayet, exprimant ainsi un profond malaise qu’endure la population locale.
26/11/2014 - 14:12 mis a jour le 26/11/2014 - 13:57 parAmnay
  • facebook
  • googleplus
  • google
  • live
  • myspace
  • printer
  • twitter
Un brin d’optimisme semble s’entrebâiller timidement du côté du pouvoir d’Alger, « décidé » à se mettre à table pour en débattre avec les acteurs concernés afin de trouver une solution aux multiples démonstrations de rue qui plombent sérieusement toute l’économie de la région.
Comme nous l’avons signalé dans nos précédents articles, une réunion s’est tenue à Alger le mercredi 19 novembre ayant pour objectif l’examen du problème de raccordement en gaz naturel au niveau des localités de la wilaya de Bgayet.
Une semaine après, une commission interministérielle est dépêchée aujourd’hui, mercredi 26 novembre afin « d’apporter, au cas par cas, les solutions pratiques et légales qui s’imposent pour la concrétisation de tout le portefeuille de la wilaya », selon le procès-verbal, rendu public par les élus locaux. 
Néanmoins, les membres de la coordination des citoyens de la daïra de Chemini tiennent mordicus à mener leur combat jusqu’à satisfaction de leur désidérata, à savoir le raccordement dans l’immédiat de tous les foyers au réseau de gaz de ville.
Pour se faire, une marche populaire s’est tenue aujourd’hui, mercredi 26 novembre, à partir du quartier Aâmriw vers le siège de la wilaya, suivi d’un sit-in. « Il est hors de question de s’aplanir devant les tentatives de subversion qu’improvise le pouvoir d’Alger, visant à semer le doute entre les habitants de notre région », nous dira un membre de la coordination. Et d’ajouter : les autorités locales imputent la situation de blocage qui prime dans divers projets aux simples oppositions des citoyens. Comment se fait-il que d’autres wilayas enregistrent un taux de pénétration en cette énergie gazière assez élevé, et que notre wilaya traine loin derrière. La seule explication plausible à mes yeux est que le pouvoir tente d’isoler la Kabylie davantage en la diabolisant au plus haut degré. »
Amnay

Aucun commentaire: