Accueil

lundi 8 décembre 2014

Le MAK seul défenseur de la Kabylie | Tamurt.info

Alors que le FFS et le RCD cherchent des alliances reciproquement avec le régime d’Alger et les islamistes
Le RCD, de son côté, s'est distingué, par son alliance, inattendue, avec les Islamistes et sa défense des militaires. Son président Mohcine Bellabès, a suggéré dans une interview accordée au journal TSA que la solution en Kabylie est de renforcer les casernes militaires sur les cimes des montagnes du Djurdjura !
02/11/2014 - 00:10 mis a jour le 01/11/2014 - 22:49 parSaïd F.
  • facebook
  • googleplus
  • google
  • live
  • myspace
  • printer
  • twitter
Les deux formations politiques les plus ancrées en Kabylie viennent d’annoncer leur divorce avec la Kabylie. Il s’agit, en effet, du FFS et du RCD. Le premier parti qui dit être opposant au régime depuis 1963, par la voix de son premier secrétaire national, a clairement indiqué qu’il « n’y aura pas de solution sans le régime algérien. » Une position politique assumée par le responsable de ce parti mais qui est en total contradiction avec la base militante en Kabylie. C’est la trahison de trop du FFS envers la Kabylie. Une trahison qui n’a d’ailleurs surpris personne.
Le RCD, de son côté, s’est distingué, par son alliance, inattendue, avec les Islamistes et sa défense des militaires. Son président Mohcine Bellabès, a suggéré dans une interview accordée au journal TSA que la solution en Kabylie est de renforcer les casernes militaires sur les cimes des montagnes du Djurdjura ! 
La connivence du RCD avec certains clans du DRS et des militaires ne datent pas d’hier. Ces deux formations politiques qui ont tourné le dos à la Kabylie qui les nourrit n’ont jamais pris au moins le soin de faire allusion au MAK dans leurs séries de rencontres politiques avec toutes les formations politiques algériennes voire avec même les plus hostiles à la Kabylie.
Une exclusion qui a propulsée le MAK au rang de seul garant et défenseur de la Kabylie. Tout le monde sait que les perspectives du RCD et du FFS ne sont qu’illusions. Elles ne font que renforcer la dictature algérienne. Le plus étonnants dans les démarches du FFS et du RCD, qui sont en effet semblables, est l’exclusion du MAK et l’ignorance de la question de l’officialisation de la langue Tamazight. La Kabylie est condamnée de prendre son destin en main.
Saïd F.

Aucun commentaire: