Accueil

vendredi 9 janvier 2015

ALGERIE (Tamurt.info) - Après Alger où des scènes de joie ont eu lieu au lendemain de la fusillade contre le célèbre journal satirique, Charlie Hebdo, d’autres manifestations similaires ont été enregistrées au niveau d’autres ville de ce vaste pays.
09/01/2015 - 14:02 mis a jour le 09/01/2015 - 14:38 par Saïd F.
Des islamistes radicaux n’ont pas hésité à s’exhiber avec des drapeaux noirs de l’Etat Islamique,symbole du terrorisme, pour saluer haut et fort les deux criminels qui ont achevé 12 personnes à Paris, dont une victime Kabyle. 
A la ville des Pins suspendus, Constantine, une ville de l’Est de pays, fief des islamistes radicaux, même les femmes se sont mises de la partie pour fêter à leur manière cette attaque sanglante. Des centaines de personnes ont exprimé leur joie devant les mosquées de la ville, selon des échos qui nous sont parvenus.
A Al Oued, une ville Saharienne, au Sud-Est, on assistait à une scène de liesse, avant-hier, il a fallu l’intervention des services de sécurité pour mettre fin au « carnaval ». Des gens ont même posté sur leur compte facebook des félicitations aux deux « braves criminels ».
Le sentiment de joie s’exprime chez la plupart des algériens Islamistes intégristes, même si la plupart ne se manifeste pas. La presse algérienne a fait l’impasse sur ces évènements. Une consœur nous a confirmé qu’un journaliste du journal arabophone Ennahar, par naïveté, a remis à sa rédaction un article sur les manifestations de joie à Alger pour fêter l’assassinat des journalistes de Charlie Hebdo. « Le pauvre journaliste a été savonné par son rédacteur en chef et l’article a été rapidement mis à la corbeille », nous dira une journaliste de cette même rédaction. Aucun autre organe de presse Algérien n’a daigné rapporter ces informations.
Les révélations de notre édition d’hier ont mis dans l’embarras le régime algérien. « Il faut dire la vérité, la plupart des algériens arabophones ont applaudi l’attaque terroriste de Paris. Même certains politiciens d’obédience Islamiste l’ont exprimé entre amis, mais ils n’ont pas le courage de le dire publiquement. Les scènes de liesse organisées à El Oued en disent long sur les réactions négatives de certains algériens », a confiée une journaliste d’El Watan qui avoue elle aussi de manquer de courage de dire cette vérité. « C’est une honte pour nous », regrette-elle. « Un voisin à Alger centre a même organisé une soirée avec d’autres proches à lui pour célébrer cet acte que le monde entier condamne. Il m’a dit que c’est le meilleur jour de toute sa vie », ajouta notre interlocutrice. Une phrase qui résume a elle seule la vraie nature de personnes qui cultivent la haine. Une haine inculquée depuis les années 1970 par Boumedienne et ses successeurs en finançant l’islamisme radical pour assurer leur pérennité au pouvoir. 
Ce qu’on subit les Français cette semaine est le quotidien des Kabyles depuis 1962. Ces Kabyles qui veulent se libérer du joug de l’Islamisme et du terrorisme d’Etat algérien !
Saïd F.

Aucun commentaire: