Accueil

dimanche 1 février 2015

 Conférence sur les contes Kabyles
A l’occasion de la célébration de Yennayer premier jour de l’an 2965 correspondant au 12 janvier 2015, les associations ZARI, TIFIN’ART  de Vitrolles et l’association Amazigh du Pontet ont organisé ce samedi 31 janvier 2015 la fête de yennayer avec au menu une conférence sur les contes Kabyles, un repas (couscous) et un concert musical Amazigh.
01/02/2015 - 19:16 mis a jour le 01/02/2015 - 19:00 par Kader Dahdah
  • facebook
  • googleplus
  • google
  • live
  • myspace
  • printer
  • twitter
La conférence qui a été enrichie à la fin par un débat fructueux a débuté aux environs de 17 heures pour se terminer au moment du repas.
Après une présentation rapide des contes kabyles qui ont bercé notre jeunesse la conférencière a fait une petite comparaison avec les contes de Charles Perrault ou de Christian Anderson, ou encore les milles et une nuit. Elle en a déduit que les contes kabyles sont très éducatifs et épanouissant pour la construction de la personnalité de l’enfant, puisqu’il y a toujours une moral et une leçon à travers chaque conte. En effet elle a démontré qu’il y a dans les contes Kabyles le sens de la parole donnée, la protection et le respect de la nature, et une certaine laïcité du fait qu’on y trouve jamais de référence à aucune religion à travers le temps qu’ils ont traversés depuis l’antiquité.
Salima a décrit le décor, l’ambiance familiale, autour de la cantatrice qui est toujours l’aïeule gardienne de la transmission de la culture et de la cohésion de la cellule familiale. Ceci pour mettre en évidence la place de la femme en générale dans la société.
La conférencière a démontré l’importance et la grande place tenue par ces contes dans la pérennité et la sauvegarde de la culture orale du peuple Kabyle. Elle dira malgré leur petite modification d’un village à un autre ou d’une région à une autre que ces contes sont restés le ciment culturel de l’unité de la Kabylie.
Kader Dahdah de Marseille pour tamurt.info

Aucun commentaire: