Accueil

dimanche 26 avril 2015

Ferhat Mehenni, Président du Gouvenement Provisoire Kabyle (Anavad) , lève le drapeau kabyle à Evian



FERHAT MEHENNI, PRÉSIDENT DU GOUVENEMENT PROVISOIRE KABYLE (ANAVAD) , LÈVE LE DRAPEAU KABYLE À EVIAN

26/04/2015 - 19:19


EVIAN (SIWEL) - À17 heures 30 Ferhat Mehenni, entouré de sa délégation du jour, arrivent pour procéder à la cérémonie du lever du drapeau Kabyle. Une déclaration préalable, « la déclaration d’Évian » est dite par Ferhat Mehenni, sous une pluie battante. Il y précise que c’est à Évian que Krim Belkacem, signataire des accords portant le même nom, devait lever le drapeau kabyle mais qu’il en a été autrement. Il appuie aussi sur le fait qu'aujourd’hui les Kabyles sont venus rectifier les erreurs de nos anciens. 
Après le serment d’allégeance, entonné en cœur et avec fierté, par l’assistance nombreuse, le président du GPK mène son équipe pour une conférence débat.


Ferhat Mehenni, Président du Gouvenement Provisoire Kabyle (Anavad) ,  lève le drapeau kabyle à Evian
Il est 14 heures 46, nous sommes le samedi 25 avril 2015. Frehat Mehenni descend du TGV à la gare ferroviaire d’Évian-les-Bains. Il est accueilli par le protocole, mais aussi et surtout, par les familles kabyles qui se sont déplacées à cet effet. Ils sont nombreux, hommes femmes et enfants, parés dans des habits et ornés de leurs drapeaux kabyles. Ils vouloir approcher le président de l’anavad. L’échange s’est fait d’une manière naturelle, entre Kabyles et sous les regards des curieux et admiratifs. Conduit à la salle pour rencontrer les organisateurs de l'événement, notamment M. Said Lamrani, où une collation attend tout ce beau monde. 

À17 heures 30 Ferhat Mehenni, entouré de sa délégation du jour, arrivent pour procéder à la cérémonie du lever du drapeau Kabyle. Une déclaration préalable, « la déclaration d’Évian » est dite par Ferhat Mehenni, sous une pluie battante. Il y précise que c’est à Évian que Krim Belkacem, signataire des accords portant le même nom, devait lever le drapeau kabyle mais qu’il en a été autrement. Il appuie aussi sur le fait qu'aujourd’hui les Kabyles sont venus rectifier les erreurs de nos anciens. 

Après le serment d’allégeance, entonné en cœur et avec fierté, par l’assistance nombreuse, le président du GPK mène son équipe pour une conférence débat. 

Le président entame par dire les raisons du sous-développement des pays colonisés : « dès lors où la Kabylie a été, non seulement conquise mais aussi rattachée à un ensemble algérien créé par la France, tout le combat de cette dernière a été identitaire au détriment de beaucoup d’autres combats qu’un peuple pourrait mener, dans bien d’autres domaines… ». 

Le débat qui s’y installe est des plus fructueux. La forte affluence a vu défiler des questions intéressantes qui ont trouvent, toutes des réponses des plus argumentées. 

Initialement, des interventions ont été faites par les membres de la délégation que conduit l’Aselway. Ainsi, Firman Lalili est revenu sur, la variété économique de la Kabylie du 19e siècle. Il s’appuie sur des écrits d’un économiste de l’époque, le Capitaine Carrete. Nacer Hamadène, a soulevé la question des financements dans la communauté kabyle en la comparant à celle d’autres communautés mais non sans apporter une autre vision et des propositions à prendre en compte. 

La laïcité du peuple kabyle, et son origine naturelle a été martelée par Farid Chabhi avant que Yacine Cheraiou ne prenne la parole pour insister sur le fait que le combat du peuple kabyle pour sa liberté a commencé antérieurement à 1954, mais à partir la perte de sa souveraineté, en 1871. Il a continué : « Nous ne nions pas le combat de nos aînés comme celui de Krim et Abane mais nous avons le droit de lui donner un autre cap comme celui de l’autodétermination de la Kabylie. 

F L 

SIWEL 26 1830 AVR 15

Ferhat Mehenni, Président du Gouvenement Provisoire Kabyle (Anavad) ,  lève le drapeau kabyle à Evian

Ferhat Mehenni, Président du Gouvenement Provisoire Kabyle (Anavad) ,  lève le drapeau kabyle à Evian

Aucun commentaire: