Accueil

vendredi 10 juillet 2015

10/07/2015 - Collectif des Amazighs en France / Appel à mobilisation en faveur des Mozabites - Tamurt

10/07/2015 – Collectif des Amazighs en France / Appel à mobilisation en faveur des Mozabites

PARIS (Tamurt) – Le Collectif des Amazighs en France appelle à un rassemblement de solidarité avec le peuple Mozabite , ce samedi 11 juillet à 15h à République. Il appelle « à la mobilisation de tous ceux qui sont épris de justice d’humanité, organisations, associations, institutions, personnalités de venir exprimer leur soutien au peuple mozabite et exprimer leur indignation face à cette tragédie qui est entrain de se tramer à huit clos avec la complicité du pouvoirs en place »

Appel à mobilisation en faveur des MOZABITES
Chers camarades,
Suite au drame qui est en train de se dérouler à Ghardaïa où plus d’une trentaine de mozabites sont assassinés ce mercredi 8 juillet, le M’zab est aujourd’hui plongé dans un enfer meurtrier. Des femmes, des hommes, des enfants de cette région subissent régulièrement des offensives humiliantes et sanglantes de la part de la communauté arabophone (Châamba et autres). La police algérienne s’est délibérément rangée du côté des terroristes en prêtant main-forte aux agresseurs arabes, notamment lors de leurs attaques contre les biens et les personnes appartenant à la communauté mozabite. Ainsi, au lieu de protéger les victimes, plusieurs images, vidéos et témoignages montrent clairement la participation de la police aux côtés des Châambas.
Le conflit dans le M’Zab remonte aux années 70. Depuis plusieurs décennies, les autorités algériennes s’accaparent les terres collectives des autochtones mozabites et confisquent parfois leurs terrains privés pour les attribuer à la communauté Chaamba, ou pour construire des logements sociaux destinés aux Arabes Chaambas ou encore à ceux venus d’autres régions d’Algérie.
Le bilan des attaques terroristes par les Châambas et la police s’alourdit de jour en jour : une trentaine de morts et plusieurs blessés graves dans la seule journée du 08/07/2015 ; quatre grands brulés hospitalisés se trouvent actuellement dans une situation très critique ; une cinquantaine de morts depuis le début du conflit, soit depuis décembre 2013.
Face à cette grande injustice et à cette situation dramatique, nous ne pouvons rester inertes. Il est de notre devoir de dénoncer ces actes terroristes ainsi que ces attaques sauvages redoublant de férocité depuis deux ans dans cette contrée isolée par le climat, le relief et la mise en quarantaine par le pouvoir algérien.
En tout état de cause, les mauvais traitements infligés aux citoyens mozabites constituent une grave atteinte aux droits de l’Homme et le parti pris des autorités algériennes ainsi que des services de police en faveur des Arabes Chaambas représente une preuve supplémentaire du racisme de l’État algérien envers les Mozabites et les Amazighs en général.
L’Algérie étant officiellement « Arabe et musulmane sunnite de rite Malékite », il en découle que tout ce qui diffère de cette définition est discriminé, exclu, combattu. C’est le sort des Mozabites qui sont à la fois amazighs et musulmans de rite ibadite, ce rite ibadite étant considéré par les autres adeptes de la religion musulmane comme relevant d’un courant hérétique. Non-prosélyte, l’ibadisme est caractérisé par sa non-violence. Il représente seulement 1 % de la population mondiale de confession musulmane et est en voie de disparition. Dans les sociétés berbères, l’ibadisme est indissociable de l’amazighité ce qui lui vaut l’appellation d’« islam identitaire ».
Cette position intolérante à l’égard des particularismes en Islam a été relayée dans les mosquées par des discours haineux tenus par des fonctionnaires (religieux) nommés par le gouvernement. Cela est gravement discriminatoire et viole la liberté de conscience telle que prévue par la Constitution algérienne et par les principaux instruments internationaux relatifs aux droits humains.
Nous mettons la communauté internationale et l’État algérien devant leurs responsabilités. Nous interpellons cette communauté internationale et toutes les démocraties occidentales afin de mettre en pratique leurs discours sur les droits humains, la justice et la liberté.

Le Collectif des Amazighs en France appelle à la mobilisation et au rassemblement le samedi 11 juillet 2015, à 15 h, à la Place de la république , à Paris
NB: Pour toute personne, organisation ou mouvement voulant se joindre à cette action, prière de bien vouloir nous contacter sur notre page Facebook ou par mail.
Page Facebook :

Aucun commentaire: