Accueil

vendredi 17 juillet 2015

Echourouk Traite Hocine Aït Ahmed de renégat ! - Tamurt


Echourouk Traite Hocine Aït Ahmed de renégat !
Lounès B 17 juillet 2015 0 Commentaire Ait ahmed, echourouk,histoire


ALGER (Tamurt) Le quotidien arabophone algérien Echourouk s’est illustré encore une fois par un article raciste envers la Kabylie. Un journaliste, qui a dans ce métier que le nom, a traité le chef historique Hocine Aït Ahmed de « renégat ». Le plumitif considère le chef historique Kabyle comme un traitre sans donner les moindres autres explications ou les raisons de ces qualificatifs haineux.

L’article de ce journaliste, publié au début de cette semaine, n’est autre qu’une insulte gratuite envers le dernier chef historique encore en vie. Il ne s’agit ni d’une critique objective envers les positions politiques ou le parcours de Hocine Aït Ahmed, mais juste d’une haine qui dit long sur le racisme des algériens envers les Kabyles.

Ce n’est pas la première fois que ce journal insulte un Kabyle. C’est devenu une habitude pour eux. Ce que ce genre de presse publie ne reflète que ce que pensent la majorité des algériens des Kabyles. Inutile de revenir sur le parcours de Hocine Aït Ahmed et d’autres chefs historiques Kabyles qui ont libéré l’Algérie. Par ailleurs, ce sont ce genre de journaliste que Sellal et ses comparses devaient emprisonner. Les articles haineux ne sont pas une vraie incitation au séparatisme ' Le silence des autorités devant ce genre de dépassement est aussi complice.

Notons que tous les chefs historiques Kabyles étaient et sont toujours la cible du régime algérien. Ils n’ont laissé ni Amirouche Aït Hamouda, ni Abane Remdane, ni Krim Belkacem, pour ne citer que ceux là ! Le comble, le 05 juillet dernier le pouvoir a inauguré une dizaine de statuts à l’effigie des 13 colonels Kabyles durant la guerre de libération. Moins d’une semaine après on insulte un symbole de cette région qui n’est autre qu’un chef historique encore en vie et qui souffre d’une maladie

Lounès B pour Tamurt

Aucun commentaire: