Accueil

mercredi 8 juillet 2015

La direction du MAK va réunir les responsables des Conseils régionaux et universitaires​

LA DIRECTION DU MAK VA RÉUNIR LES RESPONSABLES DES CONSEILS RÉGIONAUX ET UNIVERSITAIRES​

07/07/2015 - 14:36


KABYLIE (SIWEL) — Le président du MAK, Mas Bouaziz Ait-Chebib, va réunir les présidents des Conseils universitaires et des Conseils régionaux le samedi 11 juillet à 11h à Vgayet. Il sera question de traiter du calendrier politique du mouvement et l’actualité. Il sera donc question de la préparation du 2ème congrès du MAK ainsi que de la participation au 7ème Congrès mondial amazigh qui aura lieu les 24, 25 et 26 juillet à Agadir. Enfin, il sera également question de la situation des libertés individuelles qui ne cesse de se dégrader sous l’impulsion de la politique d’inquisition menée par les institutions coloniale algériennes qui instrumentalisent les salafistes dans cette entreprise méthodique de destruction de la Kabylie.


La direction du MAK va réunir les responsables des Conseils régionaux et universitaires​
Pour rappel, il est à noter qu’en prévision du prochain Congrès du MAK, le président du Mouvement avait mis en place, le 05 février 2015, une Commission de réflexion chargée de faire des propositions sur les réformes des structures et du fonctionnement du Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie. Le rapport de ladite commission devra être bouclé avant le 31 octobre prochain. 

Concernant la participation du MAK au 7ème Congrès mondial Amazigh, il s’agit pour le mouvement autodéterminationniste de faire valoir auprès des autres peuples amazighs les thèses de l’autodétermination afin de dépasser le cadre des simples revendications linguistiques et culturelles et inscrire la lutte des peuples amazighs dans une démarche émancipatrice qui leur permettra de recouvrer leurs souveraineté, une condition sine qua non pour la pérennité des peuples et de leurs identités. 

Ce congrès sera aussi l’occasion pour le MAK de dénoncer l’Etat algérien qui pratique une politique coloniale criminelle envers les peuples amazighs en général et, au vu de l’actualité dramatique dans le Mzab de réitérer plus particulièrement son indéfectible soutien au peuple mozabite qui subit une épuration ethnique méthodiquement orchestrée par l’Etat algérien, notamment à travers l’instrumentalisation des Chaâmbas qui, en coordination avec les forces de la police et de la gendarmerie algérienne, mènent une véritable guerre contre le peuple mozabite en assassinant en toute impunité ses citoyens, en détruisant ses citadelles centenaires ainsi que l’ensemble du patrimoine du Mzab, y compris les mausolées et les cimetières ; et ce, afin de déloger ce peuple du territoire de ses ancêtres. 

Enfin, face au fléau mondial de l’islamisme qui menace désormais la sécurité de la planète entière, le MAK rappellera qu’il n’a jamais cessé d’alerter le monde sur le danger mortel de la sous-traitance du salafisme, et de l’islamisme en général, par l’Etat algérien pour détruire la Kabylie, bastion de la laïcité et des valeurs universelles de respect et de tolérance. L’Etat algérien a érigé l’islamisme est en doctrine d’Etat qu’il inocule insidieusement dès la petite enfance à travers ses programmes scolaires. Dès lors, il n’est pas étonnant que les islamistes, dont l’évolution naturelle aboutit au terrorisme, constituent aujourd’hui légion. Le terrorisme islamiste est leproduit naturel de l’idéologie arabo-islamiste promulgué par l’Etat algérien en fondement de l’identité algérienne. Le monde dit libre ne peut combattre le terrorisme islamiste avec ceux qui le produisent, c’est une évidence que nul ne peut nier, du moins s’il existe une réelle volonté de combattre ce fléau. 

Comment peut-on combattre l’islamisme avec un Etat qui instrumentalise les salafistes et autres islamistes pour faire de chaque mois de ramadan, un mois de l’inquisition ?! Le MAK rappellera publiquement que c’est l’Etat algérien avec ses marionnettes islamistes qui, en Kabylie, multiplie les atteintes aux libertés individuelles, c’est lui qui organise de véritables chasse aux non-jeûneurs, parfois même avec sirènes et gyrophare pour aller pourchasser un buveur d’eau... tandis que les terroristes, soi-disant « repentis », organisent tranquillement des conclaves au vu et au su de tous. 

Depuis quelques années, à chaque mois de ramadan l’Etat algérien et ses salafistes organisent l’inquisition en Kabylie, terre de liberté, de laïcité et de respect de tous ; 
Or, cette culture étrangère et moyenâgeuse n’a pas de place en Kabylie. Le MAK rappellera qu’il a ouvert la voix de la résistance à l’inquisition le 3 août 2013 en organisant le déjeuner public. La société civile kabyle, désinhibée et encouragée par cette action publique ouvertement assumée, a pris le relais en s’organisant un peu partout au pays kabyle, à V’gayet, Aqvu, Awqas, At Buaddu, At Abdelmumen … La Kabylie, prend conscience du guet-apens tendu par l’Etat algérien et résiste à la dictature islamiste qui n’est rien d’autre qu’une nouvelle invasion culturelle et idéologique qui vise l’extinction de la nation kabyle. 

Tels seront, entre autres, les thèmes qui seront abordés par cette réunion de la direction du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie avec les responsables des conseils universitaires et des conseils régionaux du Mouvement. 

cdb/zp, 
SIWEL 071436 JUIL 15

Aucun commentaire: