Accueil

jeudi 6 août 2015

Les enfants de Axxam n Tmusni de visite en Tunisie - Tamurt


Les enfants de Axxam n Tmusni de visite en Tunisie
Amnay 6 août 2015 0 Commentaire Axxam n Tmusni


AT YAHIA MUSA (Tamurt ) – C’est au début un rêve d’un ressortissant kabyle en Allemagne, Ahmed Amrioui, à savoir la mise sur les rails d’un programme visant à ouvrir une brèche aux enfants de son village natal, et ce, en leur offrant une autre alternative que celle prodiguer par l’école sinistrée algérienne.

Kinder der Kabylei, enfants de Kabylie en français, se veut porteur d’un espoir pour des enfants en quête d’un meilleur avenir, lequel ne peut se construire sans des soubassements solides arcboutés sur la connaissance de son identité et de sa culture.

Cette initiative Allemande-Kabyle est plus que salutaire pour une population en totale déconfiture. C’est une véritable bouffée d’oxygène qui s’offre allégrement aux petits bambins.



Au courant de la semaine écoulée, les personnes ayant jalonné cet espoir ont pris la destination de la Tunisie en compagnie de 11 enfants du village Illounicene, relevant de la localité d’At Yahia Musa, de deux professeurs, trois encadreurs ainsi que Dda Hmed Amrioui. À dessein d’ouvrir les yeux des petits enfants au monde extérieur, et par ricochet leur faire découvrir l’espace de quelques jours la vie en communauté.



Au menu, un riche programme est concocté par les initiateurs du voyage. La caravane a pris le taureau par les cornes pour visiter quelques villes phares de la Tunisie comme Hammamat, Tunis, Sidi-Boussaid et Carthage. Dans le souci d’éveiller la conscience et ouvrir de facto l’esprit des enfants quant au monde qui les entoure, une projection de films, pleins de paraboles et d’enseignements, leur est proposée en fin de soirée.





D’autres activités attrayantes et éducatives les unes que les autres sont menées par une main de maitre par les encadreurs. Les enfants ont eu droit à une tournée en bateau pirate, de surcroit les filles sont joliment vêtues en robes kabyles, ce qui n’a pas manqué de ravir les présents sur ledit bateau. Et pour couronner le tout, le drapeau kabyle est hissé sur le mat, offrant ainsi une atmosphère bon enfant. La musique kabyle s’est aussi invitée à la tournée, en sus, les belles chansons de Matoub retentissaient haut et fort, laissant libre court aux voyageurs de gambiller à en suer une.



Conscient du vide culturel qui sévit en maitre des céans en Algérie, notamment en Kabylie, les initiateurs du projet ont vu grand, et ce, en menant les enfants visiter des musées et découvrir ainsi une autre facette de l’histoire de la Numidie. Et comme bon nombre de ces enfants ne savent pas nager, des cours de natation leur sont prodigués pour les initier à une baignade méritée. Profitant du retour à leur terre natale, une halte au tombeau de Massinissa à Elkhroub est un moment fort du voyage. Toutefois, le laisser-aller des autorités algériennes daignant mettre en valeur l’un des plus braves hommes que les Amazighs ont fait naitre laisse pantois l’ensemble de la caravane. « C’est plus que lamentable de voir un site pareil laissé à l’abandon. C’est une atteinte à la mémoire de tout un peuple », avoue sans ambages, Dda Hmed. Nous avons saisi cette occasion pour rappeler à nos petits-enfants notre magnifique histoire et celle de vaillant Massinissa.



Par ailleurs, il faut rappeler que le travail colossal que mènent d’arrache-pied les membres de Axxam n Tmusni, le fruit d’une longue cogitation du fondateur dudit projet, Dda Hmed, est à encourager, voire, reproduire dans divers patelins de la Kabylie. L’agréable moment qu’on a passé avec Dda Hmed dans un café à Bouzeguene est plus que fructueux tant au contact humain qu’aux valeurs identitaires que véhicule ce grand Monsieur. Philanthrope, humaniste, intellectuel… autant de qualificatifs qui ne peuvent résumer l’étendue de l’engagement de cet ingénieur en mécanique. Le rêve d’une Kabylie prospère et libre est hissé au firmament de l’engagement indéfectible de ce grand homme. La Kabylie peut être fière d’avoir mis au monde des hommes et des femmes qui se battent vaille que vaille pour libérer cette terre noble du pouvoir d’Alger.



Amnay pour Tamurt

Aucun commentaire: