Accueil

lundi 24 août 2015

Les Kabyles et les Grecs - Tamurt

Les Kabyles et les Grecs

Les Kabyles et les Grecs
Contribution de Hsen Ammour ( Tamurt ) – Le 20 août 2015, est jour anniversaire de deux évènements dirigés contre le colonialisme français. Le 20 août 1955, Zighout Youcef organisa une attaque dans le constantinois et le 20 Août 1956 Abane Ramdane structura la révolution algérienne contre les prédécesseurs du colonialisme actuel algérien. Pourquoi « prédécesseurs » ? Les kabyles furent tout simplement trahis.
Cette journée anniversaire fut encore une fois l’occasion des arabobaathistes algériens de se conduire en conquérants arabes. Ces nostalgiques de la conquête islamique de l’Afrique du Nord et du Royaume arabe de France ne veulent pas s’arrêter de mépriser les peuples berbères et le peuple Kabyle en particulier par leur jabotage publique, en déclarant toujours et pour toujours que tamazgha (l’Afrique du Nord ) est un « Maghreb arabe » et que « l’arabe est la langue du peuple », comprendre de tous les algériens (voire la presse algérienne sur le WEB).
Où sont dans toute cette cacophonie les Kabyles, les Chaouis, les Mozabites, les Touaregs et les autres peuples berbères qui ne veulent pas être assimilés à des arabes? Cette flèche assassine est dirigée spécialement contre les kabyles. Pourquoi toujours cette arrogance du système et de ses chasseurs buissonniers à l’affût pour tirer sur les amazighs?
Si le système algérien persiste du haut de son piédestal à appeler ses « sujets » à détruire leurs racines identitaires et à se haire, c’est que la souveraineté de l’Algérie n’est finalement assurée que par les monarchies arabes du Moyen-Orient et par les gouvernements français. Il lui faut des anges- gardiens. La baisse du Pétrodollar ne suffira pas à faire déguerpir ce système de son trône, qu’il occupe depuis un demi- siècle. De par la violence représentée par ses trois forces armées( la police, la gendarmerie et l’armée ), il peut assurer éternellement sa survie par les gains provenant des richesses minières, mais aussi, par le soutien quasi éternel des pays arabes qui considèrent l’Afrique du Nord comme leur colonie. Un support non négligeable ! Additionné à celui des islamistes, il devient très puissant et durable. Ce soutien est une assurance-vie, qu’ils considèrent non résiliable, car les nord-africains n’ont pas encore réussi à déchirer ce lien faussement compris entre être musulmans et être arabes. Cet amalgame est repris hélas (on ne cesse de le dénoncer ) par le parti kabyle RCD dans son slogan : islamité , arabité et berberité. Noter que berberité vient en troisième position!!!. L’ erreur étant commise, les kabyles par conformisme accepte de nos jours très facilement l’ arabisation. Ils ne sont plus de la sorte à craindre, car le RCD les a apprivoisés. Le FFS , de nos jours , en fait de même. La création du MAK a réussi à stopper l’utopie d’ une Algérie algérienne en Kabylie et à maintenir les kabyles en éveil contre leur disparition et travailler ainsi à sortir du joug araboislamiste algérien.
Si on devait comparer les kabyles et les grecs aujourd’hui, l’ indépendance de la Kabylie est une priorité pour tout le peuple kabyle. Les grecs, malgré la faillite économique de leur état, ont réussi à créer dans les pays de Union Européenne , un sentiment de sympathie, qui minimise les vraies causes de la situation financière actuelle de leur pays : la corruption, une politique fiscale inadéquate, etc..Ils ont même réussi à opposer la politique du gouvernement français à celle du gouvernement de Mme Merkel en Allemagne. Cette dernière pratique la Real-Politique à travers son ministre des Finances Mr. Schäuble, alors que Mr. Hollande parle de l’ apport civilisationnel de la Grèce antique à la société occidentale (voire presse quotidienne européenne). Si la solidarité européenne doit être toujours mise en évidence, même en cas de faute de gouvernance d’ un état membre de l’UE, les problèmes économiques ne peuvent être maîtrisés que par une analyse objective de la situation. Pour la presse française, la politique des pays nordiques de l’UE, est une démarche méprisante pour les grecs!
Comment alors nommer, la politique d’ extermination du système arabobaathiste algérien envers les kabyles? La politique hégémonique du pouvoir d’ Alger en Kabylie est bien-sûr plus qu’un mépris. Il œuvre pour la disparition de la nation kabyle! Si le peuple kabyle avait un état , la solidarité des états dans le monde, des amis de l’ état kabyle, des institutions internationales et de l’ ONU pèsera de tout son poids contre cette occupation de la Kabylie par le pouvoir centrale arabobaathiste d’Alger.
Hsen Ammour pour Tamurt.info

Aucun commentaire: