Accueil

mardi 28 mai 2013

Bouteflika ou le fantôme des Invalides | Tamurt.info - Votre lien avec la Kabylie

Hospitalisé toujours à Paris depuis un mois

Bouteflika ou le fantôme des Invalides

Youva Ifrawen pour Tamurt.info
Pour les décideurs et les officiels algériens, Bouteflika s’est rétabli juste une semaine après son transfert dans l’hexagone et son état de santé ne suscite pas d’inquiétude. On crie sur tous les toits que c’est Bouteflika lui-même qui gère les affaires du pays à partir de son lit, mais ces allégations ne peuvent pas tromper même les plus crédules.
27/05/2013 - 07:18 mis a jour le 26/05/2013 - 19:19 par Youva Ifrawen
Depuis un mois, jour pour jour, que le chef de l’état algérien, Abdelaziz Bouteflika, est hospitalisé en France, suite à un AVC, à l’hôpital militaire du Val-De-Grâce de Paris dans les premiers temps, puis dans une maison de convalescence des anciens combattants de l’armée Française aux Invalides par la suite, toujours à Paris.
Pour les décideurs et les officiels algériens, Bouteflika s’est rétabli juste une semaine après son transfert dans l’hexagone et son état de santé ne suscite pas d’inquiétude. On crie sur tous les toits que c’est Bouteflika lui-même qui gère les affaires du pays à partir de son lit, mais ces allégations ne peuvent pas tromper même les plus crédules. Les ministres persistent et signent à chaque occasion que Bouteflika sera bientôt de retour. Mais toujours point de Bouteflika. Son transfert vers une maison de convalescence a dévoilé les mensonges de premier ministre, Abdelmalek Sellal, qui éprouve du plaisir à mentir à tout le peuple algérien.
Les journalistes et les politiciens qui ont osé dire le contraire n’ont pas échappé à la vindicte médiatique de la presse officielle. Un journaliste Algérien qui travaille pour un quotidien Qatari a ramené une preuve irréfutable que la santé de Bouteflika s’est aggravée, dans un entretien avec le chanteur français, Enrico Macias qui lui a rendu visite. C’est le seul journaliste d’ailleurs qui a réussi à dénicher une information fiable, mais il a été dénigré par le pouvoir algérien et a été menacé.
Il est à noter que la santé de ce cher président inquiète certaines personnalités. En effet, Bachar Al-Assad lui a adressé un message lui souhaitant « un prompt rétablissement et longue vie », rapporte l’agence officielle syrienne Sana. Il ajoute même : « Dieu que le président algérien puisse rentrer dans sa patrie en pleine santé pour poursuivre l’édification de l’Algérie soeur ».
Le retour de Bouteflika à El Mouradia est une éventualité peu plausible. Les algériens ont fini par comprendre que le règne de Bouteflika connait son épilogue. Ils se demandent qui sera le prochain président. Seuls le DRS détient la réponse. L’Après Bouteflika a commencé dans les laboratoires scientifiques des services secrets. Les proches de Bouteflika, qui a géré l’Algérie avec une main de fer depuis 1999, sont inquiets de perdre leurs privilèges, pas au profit de peuple bien sûr, mais au profit d’un autre clan.
Youva Ifrawen

Aucun commentaire: