Accueil

mardi 25 juin 2013

Mohand Oumoussa : un poète bannie par les autorités à Ath Ouaguenoun | Tamurt.info - Votre lien avec la Kabylie

la bibliothèque communale perd son nom
Les grands noms de la culture kabyle semblent ne plus trouver écho au milieu d’un pouvoir qui ne rate aucune occasion pour les bannir. Le dernier en date, est la stèle du rebelle Matoub Lounès qui a été arrachée du rond-point de l’entrée de la ville de Tizi Wezzu pour être remplacée par un monument qui soit disant portera les noms des Chouhada de la région.
25/06/2013 - 08:10 mis a jour le 24/06/2013 - 21:08 par L. Ait Mimoun
Une décision qui n’a pas fait des heureux dans la commune d’Ath Ouaguenoun. Elle a même suscité la colère de tous les habitants qui ont vu en la débaptisation de la bibliothèque communale qui portait le nom du grand poète Mohand Oumoussa comme étant une atteinte morale à la région.
En effet, la bibliothèque de ladite commune a été baptisée le 20 avril 2012 par les ex-élus de l’APC, pourtant, du nom du poète, qui a su tenir tête, durant les années 1880, aux colons français en dénonçant la tyrannie et l’injustice commise à l’encontre du peuple algérien.
Mais contre toute attente, les nouveaux élus de la commune d’Ath Ouaguenoun ont pris la décision radicale de débaptiser la bibliothèque. La raison ? Elle est liée au fait que le poète ne soit pas affilié et pas « connu » du grand public. Or, il aurait suffi à ces responsables de feuilleter le recueil de Mouloud Mammeri « Poème Kabyle » dans lequel un grand nombre des écris de Mohand Oumoussa ont été repris.
Quel est le but recherché par cette énième humiliation ? Ces responsables cherchent à tout prix de faire sortir les citoyens de leurs gonds.
Les grands noms de la culture kabyle semblent ne plus trouver écho au milieu d’un pouvoir qui ne rate aucune occasion pour les bannir. Le dernier en date, est la stèle du rebelle Matoub Lounès qui a été arrachée du rond-point de l’entrée de la ville de Tizi Wezzu pour être remplacée par un monument qui soit disant portera les noms des Chouhada de la région.
L. Aït Mimoun

Aucun commentaire: