Accueil

lundi 15 juillet 2013

Encore un manque d’eau chronique d’eau La mairie de Makouda fermée par les habitants d’Icharɣiwen

Encore un manque d’eau chronique d’eau
Les jeunes d’Icharɣiwen ont versé leur fiel sur le maire de cette commune qui a refusé carrément de répondre favorablement à leur doléance lorsqu’ils l’ont sollicité. La réponse cinglante du maire de Makouda n’a fait que rajouter de l’huile sur le feu.
15/07/2013 - 09:41 mis a jour le 15/07/2013 - 09:54 par Youva Ifrawen
Les villages Kabyles font face à une crise d’eau depuis le début de l’été. Une crise qui s’accentue en période d’été chaque année à Tizi Wezzu. L’eau, qui coule le plus normalement de monde toute l’année, se coupe subitement dès le début du mois de juin. Les vannes se ferment en ces jours de chaleur torride. Les villageois restent livrés à eux même. Des mois entiers, aucune goutte d’eau ne sort des robinets.
Les cris de détresse fusent de partout à Tizi Wezzu, alors que le grand barrage de Taksebt, d’une capacité de réserve de 250 millions mètres cubes, et de celui de Koudiet Asserdoun de Tuviret, d’une capacité de réserve de 700 millions mètres cubes, sont remplis. Hier matin, les habitants d’Icharɣiwen, à Makouda, sont tous descendus pour fermer le siège de la daïra. Les foyers de ce village n’ont pas été alimentés en eau depuis le 20 mai dernier, soit presque depuis deux mois. La colère des villageois a atteint son paroxysme. Ils n’ont jamais vécu une telle situation.
Les jeunes d’Icharɣiwen ont versé leur fiel sur le maire de cette commune qui a refusé carrément de répondre favorablement à leur doléance lorsqu’ils l’ont sollicité. La réponse cinglante du maire de Makouda n’a fait que rajouter de l’huile sur le feu. Que fait un maire s’il ne peut pas répondre à un cri de détresse des villageois qui sont restés sans eau depuis 50 jours durant la saison des grandes chaleurs ?
Détourner le budget des communes, des projets, applaudir le wali et les militaires est la seule chose que les maires Kabyles savent faire. Tamurt reviendra tout prochainement en détails sur les « techniques » utilisés par les P/APC et les élus pour détourner des sommes faramineuses d’argent sans laisser aucune trace derrière eux.
Youva Ifrawen

Aucun commentaire: