Accueil

jeudi 11 septembre 2014

La Kabylie n'est plus "la Suisse" | Tamurt.info

Kabylie

La Kabylie n’est plus "la Suisse"

Contribution de Chabane Y. pour Tamurt.info
Qui se souvient des années 90 où, à la différence des autres régions d'Algérie, la Kabylie était restée vierge en matière de terrorisme, du fait qu'elle n'en produisait pas, de terroristes.
18/07/2014 - 12:00 mis a jour le 18/07/2014 - 10:11 parChabane Y.
  • facebook
  • googleplus
  • google
  • live
  • myspace
  • printer
  • twitter
Ainsi, pendant qu’ailleurs attentats, meurtres et toutes sortes d’exactions étaient monnaie courante, en Kabylie on vivait normalement, on allait à la plage, et on accueillait joyeusement les candidats aux vacances paisibles venant de l’autre Algérie.
Après 88, 89, le FIS, le "coup d’Etat" et Boudiaf, la Kabylie était en paix, et ça se voyait. Le particularisme kabyle était une nouvelle fois en exergue, et l’évidence était que les Kabyles n’étaient pas violents ni méchants, ni faciles à instrumentaliser. On disait partout qu’ils étaient éveillés. On les prenait comme exemple. Jusqu’à la petite phrase d’un homme politique kabyle : "la Kabylie c’est la Suisse". On se souvient de la suite.
Très peu de temps après, on ne sait pourquoi, les terroristes d’Alger et d’ailleurs se sont pris d’un subit amour pour les reliefs et les maquis kabyles. Une région où pourtant ils n’avaient pas le moindre soutien, pire, une région où ils étaient rejetés. Le meilleur est que (on est en Algérie !) si dans les régions qui les ont vu naître ils ont tellement périclité qu’on ne parle plus que de terrorisme résiduel, sur cette terre hostile qu’est la Kabylie, ils se portent comme un charme. Jusqu’à ce jour.
La raison principale est que, leur mission touchant à sa fin, ils ont été efficacement combattus, sauf en Kabylie. Les terroristes algériens ont en effet subi un rabattage systématique vers les montagnes kabyles. Et là, ils n’ont jamais cessé de bénéficier d’un entretien permanent en argent, vivres et munitions.
Les Kabyles, qui ne dorment que d’un oeil, ont clairement vu que l’invasion militaire de la Kabylie, loin d’éradiquer le terrorisme comme ailleurs, l’a au contraire renforcé. Et que ce terrorisme étranger est bizarrement devenu intelligent sur le sol kabyle. Il prospère, il fait même des petits ! Agressions, kidnappings, proxénétisme, commerce de drogue et autres fléaux dont sont victimes les civils kabyles.
La raison véritable est que si ailleurs les gens sont "matés" à travers la défaite de leur FIS, la Kabylie n’avait rien perdu de son caractère frondeur. En effet la revendication ici est d’ordre politique, et non religieux. Donc plus compliquée à gérer.
Alors, fidèle à ses méthodes, Alger s’occupe de la Kabylie, en la terrorisant par tous les moyens. Tous les moyens.

Aucun commentaire: