Accueil

dimanche 19 octobre 2014

Mairie et routes fermées à Ait R'Zine et Samoun | Tamurt.info

Contestation citoyenne à Bgayet
BGAYET (Tamurt.info) - Contrairement aux autres régions de l’Algérie, la Kabylie est toujours au stade des revendications du strict minimum alors qu’à Sétif, par exemple, les citoyens ne font plus face aux problèmes d’eau, de routes ou d’électricité.
20/10/2014 - 00:43 mis a jour le 20/10/2014 - 00:40 parMassidida
  • facebook
  • googleplus
  • google
  • live
  • myspace
  • printer
  • twitter
Les villageois d’Ichoukar, dans la commune d’Ait R’Zine, ont fermé, ce dimanche, le siège de leur mairie en guise de protestation contre leurs mauvaises conditions de vie. 
Situé à une centaine de mètres de la station de traitement des eaux du fameux barrage de Tichy Haff, bizarrement, le village d’Ichoukar fait face à une pénurie d’eau qui perdure.
Outre le manque d’eau, ils demandent également une prise en charge de leurs doléances dont l’éclairage public et le bitumage de leurs routes. 
En un mot, ils demandent l’amélioration de leurs conditions de vie.
À Smaoun, ce sont les habitants du village d’Aguerbi qui sont montés au créneau en cette journée du dimanche. 
Pour revendiquer, presque les mêmes exigences que celles des villageois d’Ichoukar, les citoyens d’Aguerbi ont procédé à la fermeture des routes menant à Amizour, Smaoun et Timezrit ainsi que le chemin ferroviaire reliant Bgayet à Alger.
Une route toujours à l’état de piste poussiéreuse, des affaissements de terrain non soutenus par des murs et gabions, la pénurie d’eau sont, entre autres, les insuffisances relevées par la population. 
Contrairement aux autres régions de l’Algérie, la Kabylie est toujours au stade des revendications du strict minimum alors qu’à Sétif, par exemple, les citoyens ne font plus face aux problèmes d’eau, de routes ou d’électricité. 
C’est pour dire qu’effectivement, la Kabylie a été marginalisée par le pouvoir raciste et maffieux d’Alger.
De Bgayet, Massidida pour tamurt.info

Aucun commentaire: