Accueil

lundi 22 décembre 2014

Santé pour tous, sainteté pour tous

Contribution de Mohamed Benarous
Le régime algérien est un régime d'acarien, cynique et organique, ambulant et pullulant, à sa faim et à sa fin.
22/12/2014 - 12:35 mis a jour le 22/12/2014 - 12:35 par Mohamed Benarous
  • facebook
  • googleplus
  • google
  • live
  • myspace
  • printer
  • twitter
Lait de vache ou de laie, ses taches jamais à la tâche, tétine les exportations et importations, et guillotine la population par solution.
La nomenklatura où ses rats s’affolent comme des folles à s’exiler pour se cajoler. 
Engueulade pour les malades, la population en ébullition est étrangère à ses congénères, pour se payer la santé.
Réactionnaire ou révolutionnaire, deux antagonismes que des archaïsmes, canalisent et utilisent pour manipuler la vérité.
Construction de mosquée, les islamismes en randonnées, tout a été manipulé.
Accusation de mousquet, le colonialisme a bien donné, tout a été saboté.
Plus de cinquante années d’indépendance comme une brocante animée dense, en cacophonie, la colonie en agonie invente des motifs et évente des fautifs pour justifier le fait de se soigner à l’étranger.
Hôpital fatal ou hôpital occidental, mourir ou guérir, le choix de la foi, est le seul remède du bled.
En l’occurrence et en apparence, une Algérie qui rit, fourni et nanti, et une autre horde aux ordres d’apôtre de la miséricorde.
Le visa pour Ibiza est réservé aux porcelets de la société pour festoyer en toute liberté sur les deniers de la communauté.
Pour se soigner il faut aller à l’étranger, être trié sur le volet, gagner une autorisation et une approbation.
Bichonnés à l’étranger, les Apparatchiks pas très chics, prônent sur leurs trônes l’islam, et blâme une population par humiliation.
Des mosquées aux lieux de soin de santé, mythe ou rêver, limite de la vérité, vous êtes priés de prier votre sainteté pour vous soigner.

Aucun commentaire: