Accueil

jeudi 22 janvier 2015


Après plus de 13 ans au ministère de la culture algérien
Khalida Toumi se consacre à ramasser sa fortune. Après un mandat de député du RCD et 13 ans au poste de ministre de la culture, Khalida Toumi a décidé de réunir tous ses biens éparpillés entre l’Algérie et plusieurs villes européennes. Elle a même décliné l’offre de diriger le centre culturel Algérien à Paris et un poste d’ambassadrice à Bruxelles, selon des sources concordantes.
23/01/2015 - 00:00 mis a jour le 22/01/2015 - 21:34 par Saïd F.
  • facebook
  • googleplus
  • google
  • live
  • myspace
  • printer
  • twitter
Pour Khalida, c’est le moment de la récolte. Elle passerai son temps dans les boutiques de luxe d’Europe et s’éloigne de plus en plus des cercles décisionnels d’Alger. Selon une source, elle aurait acheté une montre en or sur commande dans une boutique des Champs Elysées à Paris, dont le coût dépasserait les 15 000 euros. « Une miette pour la ministre algérienne », précise notre source.
La fortune de Khalida Toumi est inestimable. Elle possède des biens immobiliers dans toutes les grandes villes Européennes. « Deux personnes seraient chargées de la gestion de ses biens immobiliers dont la valeur est estimé à quelques milions d’euros », selon notre source.
D’où vient toute cette richesse ? Tout le monde sait qu’elle était la propriétaire de plusieurs boîtes de communication en Algérie, mais comment a t-elle réussi à blanchir tout son argent en Europe et comment l’a-t-elle transféré ? « Khalida a pris tout son temps, plus de dix ans à transférer son argent petit à petit afin de ne pas éveiller les soupçons du fisc et des services de renseignement algérien. Une fortune diversifiée et inestimable », ajouta notre source. Actuellement elle serait en négociation avec une boite de vente de billets de matchs de football à Paris.
Saïd F.

Aucun commentaire: