Accueil

lundi 18 mai 2015

La langue arabe n'est ni nationale ni démocratique | Tamurt.info

Conférence de Me Rachid Ali Yahia à Bgayet
VGAYET ( Tamurt.info ) - Invité par le café littéraire de Bgayet, Rachid Ali yahia a animé, le samedi au théâtre régional de Bgayet, une conférence et présenté son dernier livre titré « Pour une Algérie algérienne fédérale, démocratique et sociale ».
18/05/2015 - 00:30 mis a jour le 18/05/2015 - 13:56 par Massidida
  • facebook
  • googleplus
  • google
  • live
  • myspace
  • printer
  • twitter
Très clair dans ses propos, l’orateur dira que seul un système fédéral peut encore être plausible car il existe deux populations en Algérie ; les berbères berbérophones et les berbères arabophones.
Remontant dans le temps, le conférencier rappellera que la guerre de libération a été menée sous le slogan arabo-musulman et qu’à l’indépendance Benbella disait à qui voulait l’entendre que le peuple était arabe. Il ironisera en disant que nous étions passés de nos ancêtres les gaulois à nos ancêtres les arabes.
Il abordera les événements d’avril 1980 et de mai 1981 en disant que pour détourner ces manifestations de leur objectif principal, à savoir la revendication amazighe, les décideurs ont tenté de la remplacer par celle de la démocratie et de la justice sociale. 
À l’orateur de s’interroger s’il était possible de séparer l’une de l’autre.
Il s’attaquera également à la langue arabe laquelle a été créée par les aristocrates mecquois, soulignera-t-il. Cette langue féodale et esclavagiste, rajoutera-t-il, est imposée aux berbères alors qu’elle n’est ni langue nationale ni langue démocratique.
De Bgayet, Massidida pour tamurt.info

Aucun commentaire: