Accueil

mardi 12 mai 2015

L’Algérien que vous êtes ! Dites-vous‏‎, Par Mohamed Benarous

L’ALGÉRIEN QUE VOUS ÊTES ! DITES-VOUS‏‎, PAR MOHAMED BENAROUS

12/05/2015 - 20:41


KABYLIE (SIWEL) — "Avant ridiculisé et humilié, aujourd’hui la fierté retrouvé, nous assumons pleinement ce que nous sommes, des Kabyles. Peu importe le passé que nous avions eu en commun, nous avons été trompé et tronqué et maintenant, le mariage forcé imposé par les Français va être abrogé." 

Extrait de la contribution de Mohamed Benarous que voici-après dans son intégralité


L’Algérien que vous êtes ! Dites-vous‏‎, Par Mohamed Benarous
Je vais aller droit au but, et butter le nationaliste primitif sur l’utopie et le mythe Algérien en touche. Tout en étayant mes propos que j’espère intelligible et perspicaces. 

Tout a commencé par l’une de mes publications qui a dû faire grand bruit dans les coursives éditoriales, dans la presse coloniale et dans l’esprit et l’égo surdimensionné d’Algérien et d’Algérienne. 

Je m’attendais effectivement à des réponses de différentes qualités, venues de la presse en ligne telles qu’Algérie patriotique, TSA Algérie, Algérie focus, … en gros, des journaux nationalistes généralement a contenu frêle et médiocre, mais quelle fut ma surprise de lire des bien piètres réponses, vides d’intérêt et de sens. 

Je vais ainsi mettre les deux points sur le ï ou le point sur le i ; peu importe, tant que les choses soient limpides comme l’eau de roche. 

Je cite régulièrement en exemple Galilée qui a failli perdre la tête en affirmant que la terre était ronde. Des biens penseurs certifiaient le contraire et en étaient même persuadés jusqu’à établir un jugement expéditif. 

Par cela, je veux démontrer que ce n’est pas forcément par le nombre, ou ce que le commun des mortels croît, que la véracité est établit, mais le contenu et l’analyse des éléments en possession. C’est par cela que les auteurs des articles résument toute leur pensée, si pensée il y a, par des affirmations et des suppositions inculquées et qu’ils croient authentique. Je ne doute pas de leurs sincérités, par contre, je reste dubitatif sur leurs capacités cérébrales à comprendre et à accepter les éléments qui me permette, qui nous permette, à nous peuple Kabyle, d’affirmer que nous sommes bel et bien colonisé par cette Algérie et par l’Algérianité. 

Sans vouloir trop tarder sur la dernière guerre au Nord Afrique qui émancipa ce que les Français appelèrent Algérie, le spectre d’une Kabylie indépendante a été bafoué par les Algérianistes de l’époque qui ne se sont jamais caché d’avoir liquidé une grande partie des Berbéristes, et la nation Kabyle. 

Quant à moi, je me demande qui a mandaté des personnes pour négocier avec l’ancienne puissance coloniale hormis le fait qu’ils se sont auto-proclamés et qu’ils se sont fait accrédité par une minorité ou par les Français, car en aucun cas le peuple « indigène » les ont élus par voie démocratique ou référendaire. Certains me dirons stupidement que c’était la guerre et que des élections ne pouvaient pas avoir lieu, certes mais une fois le cesser le feu acquis, des élections libres et indépendante auraient dues être faites tout en proposant les différents plans d’indépendances proposés par la France. Je pense particulièrement au « plan Hersant » de 1960 ou au « plan Peyrefitte » de 1961, assez arrangeant pour la France, mais dans tous les cas, il ne fallait aucunement, pour eux, que la Kabylie soit un pays indépendant, voilà l’un des malentendus entre la Kabylie et la France. Cette France qui paye aujourd’hui toutes ses erreurs et compromis passées avec les plus médiocre de l’Algérie devenue « indépendante ». 

L’histoire d’Algérie est ainsi remplie d’embûche, de mensonge, de forfaiture, … entre Moudjahidine, Pied Noir et Harki, il n’y a pas eu de traître ou de héros, car seul les Français de métropole et l’armée aux frontières ont gagné. 

Sans jamais avoir tiré un coup de fusil durant le conflit mais en éliminant tous les révolutionnaires, l’armée dite des frontières n’a pas lésiné sur les moyens et les soutiens pour la prise du pouvoir à Alger. De cette Algérie, on en voit encore aujourd’hui les résidus de ce conflit qui a tant profité aux profanateurs et manipulateur de l’histoire au détriment de la Kabylie. 

Il faut quand même avouer que cela a été possible avec l’appui de Paris et du Caire. Alors maintenant, éviter de polémiquer sur ce sujet à moins que vous ayez de vrais arguments à apporter. 

Cela est peut-être plus compréhensible après avoir lu ces quelques lignes. En effet, l’analyse que l’on fait de la situation au Nord Afrique dépend exclusivement de la position que l’on porte et des bagages historiques et intellectuels que nous avons acquis. 

Je ne suis donc pas aliéné pour ne pas me rappeler de l’Histoire et des histoires qui ont fait de nous des gueux à quémander le droit d’exister sur nos terres et de parler le Kabyle en Kabylie. De ce fait, faire partie d’un parti politique Kabyle Algérianiste ne sert qu’à participer à notre destruction et disparition. 

Avant ridiculisé et humilié, aujourd’hui la fierté retrouvé, nous assumons pleinement ce que nous sommes, des Kabyles. Peu importe le passé que nous avions eu en commun, nous avons été trompé et tronqué et maintenant, le mariage forcé imposé par les Français va être abrogé. 

Je reviens sur les auteurs des articles dépourvus de sagesse qu’ils auraient dus se taire au lieu de montrer au public leurs manques de professionnalisme et surtout leurs lacunes politiques et historiques. Je m’attendais effectivement à des commentaires et articles, mais a quelques choses de sérieux et de construit, pas à des bouffonneries vues, revues et corrigées. 

Aimer autant l’Algérie que nous, nous aimons la Kabylie, votre pays changera, s’emportera mieux et vous vous lacerez de nous détester et de nous diaboliser. Alors maintenant laisser nous construire l’édifice entrepris par Ferhat Mehenni. 

Nous sommes unis, nous sommes uniques, nous sommes Kabyles. 

Mohamed Benarous 

SIWEL 122041 MAI 15 

Aucun commentaire: